Contrat AESH : l’accompagnement des élèves en situation de handicap dans les classes en dispositif ULIS lycée pour les jeunes avec troubles de l’autisme

Le contrat AESH (Accompagnant d’Élèves en Situation de Handicap) est un dispositif mis en place pour aider les élèves en situation de handicap à suivre une scolarité adaptée et leur permettre ainsi d’accéder à une meilleure inclusion au sein des établissements scolaires. Parmi ces situations de handicap, on retrouve notamment les troubles du spectre de l’autisme. Comment se déroule donc l’accompagnement de ces élèves au sein des classes en dispositif ULIS (Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire) au lycée ?

Les missions principales de l’AESH auprès des élèves autistes

L’AESH a plusieurs missions auprès des élèves en situation de handicap, dont notamment :

  • Accompagner et aider à la réalisation des activités quotidiennes : cela peut aller du simple soutien à la prise de notes jusqu’à la préparation du matériel adapté ou encore la participation aux sorties pédagogiques.
  • Soutenir la communication entre les élèves et leur environnement : cela passe par exemple par le recours à des outils spécifiques tels que les pictogrammes ou encore le langage des signes.
  • Favoriser les interactions sociales : cela peut consister à encourager et faciliter les échanges entre les jeunes autistes et leurs camarades, afin de les aider à développer leurs compétences relationnelles et émotionnelles.

Les AESH sont donc des professionnels de l’éducation dont le rôle est essentiel pour permettre aux élèves en situation de handicap, notamment ceux présentant des troubles de l’autisme, de bénéficier d’une scolarité adaptée à leurs besoins.

A lire aussi  Les obligations légales et déontologiques de l'expert-comptable

Le dispositif ULIS au lycée : un cadre spécifique pour les jeunes autistes

Le dispositif ULIS au lycée a pour objectif de proposer une prise en charge personnalisée des élèves en situation de handicap, dont ceux présentant des troubles du spectre autistique. Cette prise en charge s’organise autour de plusieurs axes :

  • Un enseignant spécialisé coordonnateur (ou « enseignant référent ») : il est chargé d’élaborer le projet personnalisé de scolarisation (PPS) pour chaque élève, en lien avec les parents et les autres professionnels impliqués (médecin scolaire, psychologue, orthophoniste…).
  • Des aménagements pédagogiques individualisés : ils peuvent concerner la méthodologie employée, le rythme d’apprentissage, la durée des séquences ou encore le contenu des enseignements.
  • Une intégration progressive dans les classes ordinaires : ce processus peut varier selon les besoins et les capacités de chaque jeune autiste mais doit permettre à terme une meilleure inclusion sociale et scolaire.

Au sein du dispositif ULIS, l’AESH intervient donc comme un véritable relais entre les élèves et les enseignants, en adaptant son accompagnement en fonction des besoins spécifiques de chaque jeune présentant des troubles de l’autisme.

Les conditions d’accès au dispositif ULIS pour les jeunes autistes

Pour bénéficier de l’accompagnement d’un AESH au sein d’une classe en dispositif ULIS au lycée, il convient de remplir certaines conditions :

  • Être reconnu comme étant en situation de handicap par la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) : cela passe par une évaluation pluridisciplinaire réalisée par une équipe médico-sociale.
  • Avoir un projet personnalisé de scolarisation (PPS) validé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) : ce document doit mentionner notamment les modalités d’accompagnement adaptées aux besoins du jeune autiste (type d’aide humaine, matériel pédagogique…).
A lire aussi  SASU : le cadre juridique de la répartition des bénéfices entre associés

Il est donc primordial pour les parents d’enfants autistes souhaitant bénéficier du dispositif ULIS et de l’accompagnement d’un AESH au lycée de se rapprocher de la MDPH afin d’engager les démarches nécessaires.

Le contrat AESH et le dispositif ULIS sont donc des outils essentiels pour permettre aux élèves autistes de vivre une scolarité adaptée à leurs besoins et ainsi favoriser leur inclusion sociale et scolaire. L’AESH joue un rôle clé dans le suivi et l’accompagnement de ces jeunes, en collaboration avec les enseignants spécialisés et les autres professionnels du secteur médico-social.